Mon Petit monde porno

Gabriel Calderón / Sarah Calcine

© Gregory Batardon

© Paul Noël

Aux abords du monde, un soir d’anniversaire, dans les chambres d’un motel miteux, ou peut- être est-ce un bordel, un théâtre, un monde. Des séquences en solo, en duo ou en trio se succèdent et forment un kaléidoscope de scènes de sexe, de violence, de désespoir, d’amour et de solitude, où toujours il est question d’aller chez l’autre, dans lui, dans son intérieur, au propre comme au figuré.

Mon petit monde porno détourne la fête théâtrale, les mondanités et les jeux de pouvoir le temps d’une soirée. Avec un noyau de 8 acteurs, nous allons raconter cette histoire et pirater ce lieu, entre réalité et fiction.

 

L’histoire d’un lieu où l’on fait la fête, où il y a représentation.
Un lieu où on est seuls, ensemble.
Un lieu qui exclut aussi, des mecs et des meufs qui rôdent dans les quartiers alentours. L’histoire d’un hôtel, d’un théâtre, d’une bulle, d’un bordel, d’un monde.
Nous allons raconter comment on s’y sent seul alors qu’autour de nous il y a le tourbillon. Raconter comment on y aime, comment on y bouge, comment on y pleure, comment on y fantasme.

Les spectateurs, assis au milieu du bordel, se feront prendre par ce spectacle immersif, au crépuscule. Ils verront tout à travers les vitres, les recoins, les arrière-plans et les hors-champs, mais aussi les corps directs des comédiens, comme un peep-show grandeur nature. Et lorsque nalement la nuit sera tombée, la fête aura déjà eu lieu, tout aura vrillé sans que personne ne s’en soit rendu compte, sans qu’on ait eu le temps de se demander : comment en est-on arrivé là ?

Je voudrais partir de là pour trouver les contours de ce qui est encore obscène aujourd’hui. Voilà le premier indice de notre chasse aux trésors. Et ce pays imaginaire, cette île aux enfants à la limite de l’indécence prendra les contours d’une constellation de fragments en tous genres : textes, chansons, lms, histoires de sexe, témoignages, icônes pops.

Et il ne sera nalement peut-être jamais question de porno, qui sait ? 

Sarah Calcine

MON PETIT MONDE PORNO

 

D’après Gabriel Calderón et autres textes et chansons plus ou moins obscènes

Traduction / Françoise Thanas

Mise en scène / Sarah Calcine

 

Assistante à la mise en scène / Marion Chabloz 

Dramaturgie / Pablo Dubott 

Scénographie / Lucie Meyer

Lumières / Céline Ribeiro 

Costumes / Augustin Rolland

 

Distribution / Sarah Calcine, Marion Chabloz, Cécile Goussard, Adrien Mani, Antonin Noël, Myrto Procopiou, Lisa Veyrier, Arthur Viadieu, Louis Zampa

Production / ATLAST, label de création vivante

 septembre 2017

La Manufacture, Lausanne